CATACHRONIA, 2016

En 2016 la Grèce panse encore les plaies infligées par la crise et les différents plans de redressement économiques. Hors saison et une fois sortis des itinéraires touristiques préservés, elle devient malgré ses paysages de carte postale un observatoire de désuétude. Catachronia, brève histoire d’une Grèce à la gueule de bois, porte donc avec elle cette idée de latence, d’anachronie par le bas, d’espaces devenus obsolescents figés dans l’attente d’un sursaut à venir.

______________________________________



In 2016, Greece is still healing the wounds inflicted by the crisis and the various economic recovery plans. Out of season and once out of the preserved tourist routes, it becomes despite its postcard aspect an observatory of obsolescence. Catachronia, a brief history of an hung-over Greece, brings with it this idea of latency, of anachronism from the bottom, of spaces which became obsolescent in the expectation of a startle to come.